Lettre ouverte au Comité du Pélerinage de l’Yser [ca. 1987]

version provisoire, màj#0: 2013-03-13

Le présent article est notre proposition de traduction d’un tract (A5) dont le recto porte l’en-tête du Cercle Michel de Swaen et le recto consiste en la reproduction d’une photo légendée de Frank Allacker. Nous nous proposons d’identifier provisoirement ce document1 “Lettre ouverte au Comité du Pélerinage de l’Yser [s.d.: ca. 1987]”, selon le titre du message au recto.

Recto du tract

Lettre ouverte au Comité du Pélerinage de l’Yser, Dixmude (Flandre)

Recto du tract (AP@CPG “MDSK”)

Nous nous devons de dénoncer le fait que les BELGES flamands2, qui sont bien incapables de former un Etat indépendant, parce qu’ils ont  QUAND MÊME besoin d’une tutelle wallonne, ont interdit à notre représentant Frank ALLACKER d’exprimer les besoins d’un peuple encore colonisé, à savoir: les SUD-FLAMANDS.

Nous sommes décu3  d’une telle attitude qui est complètement inappropriée à l’occasion d’une soi-disant rencontre FLAMANDE.

Exprimez votre soutien à Frank Allacker 
L.D. Draaie Brugge Bergeweg 27 Bierne F 59380 BERGUES (“Flandre française”)

Verso

Verso du tract

Frank ALLACKER est enseignant de néerlandais en France

président de “Menschen Lyk Wyder” et membre du conseil d’administration du Cercle Michel de Swaen et du Overleg Komitee van Kulturele Verenigingen4.

___dddd

dddd

  1. Le document exploité ici est une photo du tract conservée dans nos archives numériques. Il peut être employé librement sous condition de citation de source “Archives Privées Numériques de Christian-Pierre Ghillebaert [AP@CPG]: Dossier MDSK”. Le sourçage ultime et les conditions d’accès à la source première peuvent être éventuellement communiqués sur demande expresse. []
  2. NdT: L’expression originelle de Vlaamse BELGEN n’est une expression idiomatique attestée. L’auteur entend renverser la logique  habituelle chez les nationaliste flamands qui se déclarent être des Flamands en Belgique ou Flamands belges, priorisant ainsi leur caractère essentiel flamand (d’où le substantif) par rapport à la qualification accessoire belge (d’où l’adjectif). L’utilisation des majuscules dans le texte originel traduit la volonté de l’auteur d’essentialiser les personnes ciblées comme étant des Belges, non pas des Flamands. []
  3. NdT: Le mot néerlandais du texte originel (ontgeoogeld) comprenait plusieurs fautes d’orthographe. Nous avons pris le parti de rendre compte de l’approximation graphique originelle par une approximation graphique en français []
  4. NdT: Nous n’avons pas d’information précise sur ce “Comité de concertation des associations culturelles” dont nous avons préféré conserver, provisoirement, le nom originel en néerlandais. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.