Candidature au CA de l’AFSP

Voici notre profession de foi (2018) en qualité de candidat à un siège d’administrateur de l’AFSP. Cette profession de foi, originellement accompagnée d’un CV, ne sera accessible à cette page que pendant la période de vote électronique (1er juin – 1er juillet 2018).


L’AFSP est-elle réservée aux seuls enseignants-chercheurs et chercheurs titulaires, installés dans la discipline, ainsi qu’à leurs dauphins putatifs ? Le CA de l’AFSP est-il destiné, par le grade et la notoriété de ses membres, à doubler ou prolonger la section CNU04 ? Peut-on promouvoir et défendre la science politique française sans en cerner, par l’expérience et la représentation, les marges heuristiques, statutaires et humaines ?

            Je pose ma candidature au CA de l’AFSP, comme je me pose ces questions, empreint de perplexité faussement candide et de vraie bonne volonté. J’entends faire porter la voix des politistes que les objets de recherche, l’occupation professionnelle et la situation personnelle cantonnent à la marge de la discipline. Mon propre parcours atypique m’autorise à réclamer, pour ces politistes à la marge, un surcroît d’attention. Si ma formation universitaire est plutôt banale dans la discipline (IEP de Province/DEA de science Politique/Thèse de science politique avec félicitations etc.), ma « carrière » est autrement plus originale : ATER en STAPS puis en histoire du droit, chargé d’enseignement en sociologie et en droit, PRCE d’anglais, qualifié dans les sections CNU22+73 (après l’avoir été en CNU04).

Ces cahotements, dus à une prédilection pour la serendipité et à une inadéquation aux attentes institutionnelles, m’ont rendu plus vigilant à l’égard des précaires, moins enclin à l’inféodation et indéfectiblement opiniâtre dans la résolution des problèmes sur lesquels achoppe ma curiosité intellectuelle. Celui de l’obstruction disciplinaire aiguise aujourd’hui mon désir de contribuer à l’administration de l’AFSP avec la même « lente fougue flamande » (Yourcenar) de mes autres engagements associatifs pris depuis près de vingt ans.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.